Une institution historique

C’est à l’Abbaye de Tamié en Savoie que tout commence. Deux étudiants en retraite, Pierre Martin et Paul Berthier, décident de créer une maîtrise de garçons qui ira dans les églises françaises faire redécouvrir les merveilles de la musique sacrée. Paul Berthier est un élève de la Schola Cantorum de Paris et le premier d’une longue lignée de musiciens : son fils, Jacques Berthier, deviendra compositeur et sa petite-fille, France Gall, chanteuse. C’est pendant l’été 1906 que les Petits Chanteurs à la Croix de Bois voient le jour.

la génèse

Après quelques années passées en tant que maîtrise itinérante, les Petits Chanteurs à la Croix de Bois vont, sous la direction de l’Abbé Fernand Maillet, prendre un nouvel envol et parcourir le monde à la rencontre des peuples, en portant un message de paix et de fraternité. Ainsi en 1942, en pleine guerre mondiale, ils partent en Allemagne pour chanter dans les camps de prisonniers. A l’origine, leur répertoire est exclusivement religieux (chant grégorien et musique polyphonique des XVe et XVIe siècles composés par Jehan Mouton, Josquin des Prés, Palestrina, Victoria ou Roland de Lassus). Il subit par la suite des transformations, s'enrichit de pièces contemporaines (parfois créées spécialement pour la Manécanterie notamment par Darius Milhaud et Francis Poulenc puis Florent Schmitt et Arthur Honegger) mais également profanes avec des chansons populaires françaises et étrangères, des œuvres de premier plan écrites par Vincent d'Indy, Claude Debussy, Maurice Ravel, Jacques Ibert ou Claude Delvincourt. Cette évolution artistique permettra aux Petits Chanteurs de toucher un public plus large. A partir de cette époque, l’engouement pour les Petits Chanteurs est tel que des chorales et des maîtrises se créent à leur image en France et dans les pays qu’ils traversent. L’Abbé Maillet, souhaitant soutenir ce mouvement spontané et le renforcer, crée en 1946 la Fédération internationale des Petits Chanteurs qui ne cessera de se développer jusqu’à nos jours. Dès lors, de grands rassemblements, comme le congrès des Petits Chanteurs, ont lieu au sein de la Fédération internationale des Petits Chanteurs et témoignent d’une forte activité artistique.

Les voyages musicaux des Petits Chanteurs

Grâce à l’Abbé Fernand Maillet, les Petits Chanteurs à la Croix de Bois parcourent le monde afin de porter un message de paix universelle. C’est à cette époque que le Pape Jean XXIII leur confie la mission d’être des ambassadeurs de la paix dans le monde. Les Petits Chanteurs reçoivent, à chacune de leurs apparitions, un accueil triomphal et se produisent notamment aux États-Unis, au Canada, en Amérique Latine, au Moyen-Orient, en Polynésie... En 1963, l’Abbé Delsine succède à l’Abbé Fernand Maillet, poursuivant son œuvre avec la même ferveur et le même enthousiasme jusqu’en 1978. Partout le succès est au rendez-vous et la notoriété des Petits Chanteurs à la Croix de Bois ne cesse de croître. C’est l’occasion pour les Petits Chanteurs d’aller à la découverte de cultures différentes, de rencontrer des personnalités de tout horizon et de poursuivre leur mission de partage et de paix. La période qui suit voit les tournées s’enchaîner sous l’égide de Rodolphe Pierrepont, puis de Clothilde Sébert qui prend la direction musicale de la Manécanterie jusqu’en 2014.

Les Petits Chanteurs à Autun

Après quelques années de gestion difficile, la Manécanterie s’installe finalement à Autun en septembre 2014. Les Petits Chanteurs y trouvent un cadre favorable pour se ressourcer, s’épanouir et progresser dans leur pratique artistique. Hugo Gutierrez, diplômé de la Schola Cantorum de Paris, chef de chœur et compositeur brillant, prend la direction artistique du choeur. En digne héritier de Paul Berthier, il renoue avec la tradition originelle des Petits Chanteurs à la Croix de Bois et effectue un retour aux valeurs fondamentales. Sa grandeur d’âme, son humanité débordante et son exigence amènent les Petits Chanteurs à s’élever et sublimer les œuvres qu’ils chantent.

Patrick McNamara, Président des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, redéfinit l’ensemble du projet de la manécanterie et son évolution future. Sa volonté est d’une part, de développer un projet artistique d’excellence et d’autre part, de permettre au Petit Chanteur de s’accomplir et de devenir une belle personne, ceci à la lumière de l’Evangile. L’enfant part à la découverte de ses propres limites, de ses capacités à réussir ; il acquiert confiance, courage et excellence. Ces qualités sont mises au service de la beauté du chant et de la Paix de Dieu. Le Petit Chanteur incarne les valeurs fondamentales chrétiennes et en préserve les racines culturelles et spirituelles afin de mieux les propager. Il s’inscrit dans une mission fraternelle et pastorale.